Mesdames, Messieurs,

A l’aube de cette nouvelle année, même si la page est encore blanche nous ne partons pas de rien.

La vie poursuit son cours et comme chaque année nous échangeons des vœux de santé et de bonheur pour tous ceux qui nous sont chers.

C’est aussi la fin d’un cycle et comme dans toute entreprise survient l’heure d’un bilan.

Le mandat 2014-2020 a été particulièrement éprouvant pour les collectivités. Ce constat est unanimement partagé par les élus interrogés par les médias.

Les conditions d’exercice du mandat local se sont durcies sous l’effet de la complexité et de la technicité des charges à gérer sans le concours de l’Etat dont l’expertise et l’ingénierie étaient essentielles pour les petites communes.

Le bouleversement de la carte intercommunale en 2014, puis en 2015 la Loi sur la Nouvelle Organisation Territoriale de la République ont abouti à créer de vastes territoires au sein desquels Maires et conseillers municipaux se sont sentis dépossédés de leurs compétences.

A cela Il faut ajouter la réduction de 50% des dotations de l’Etat qui depuis 2014, fragilise les budgets locaux avec un impact sensible sur les services publics et les citoyens.Ces dispositions ne nous permettent plus d’assurer convenablement l’entretien des voiries, des bâtiments communaux et les services dus aux citoyens.

Si les Maires échappent à la déconsidération croissante du personnel politique affiché par les français, cela ne compense pas la difficulté d’exercice du mandat.

Chaque projet, même subventionnable, nécessite un montage financier qui nous contraint à puiser sur nos dépenses de fonctionnement, ce paramètre limite nos choix pour des raisons financières.

L’ensemble de ces facteurs nous ont conduits à revoir nos projets et modifier nos stratégies afin de trouver pour l’avenir d’autres sources de financement.

La production de logements locatifs est une solution qui j’en suis sûr apportera à long terme de nouvelles ressources.

Cette cérémonie devait se dérouler dans les nouveaux locaux de restauration scolaire mais nous avons été confrontés à de nombreuses difficultés dont la défaillance d’une entreprise qui nous a contraint à une procédure de résiliation de deux lots du marché. Le recours à de nouveaux prestataires et les délais de procédure retardent l’achèvement de ce projet.

Comme je l’indiquais dans notre publication, nous avons obtenu des avancées substantiellesconcernant la déviation de notre village et sommes assurés qu’elle se réalisera dans de meilleures conditions.

Puisque notre mandature s’achève,avant de vous rendre les clefs de la maison commune, je souhaite vous dire combien j’ai été honoré de la confiance que vous m’avez témoignée durant ces trente et une années de mandat dont 25 passées dans l’exercice de la fonction de maire.

Je suis conscient de ne pas avoir toujours pris les bonnes décisions mais des priorités se sont imposées et je me suis efforcé d’œuvrer en veillant constamment à l’intérêt général.

J’ai également été honoré d’animer les équipes municipales et remercie les membres présentspour l’implication dont ils ont fait preuve. Nos débats parfois très animés par nos convictions, ont enrichi notre action.

Il ne faut pas oublier les agents de nos communes qui se dévouent quotidiennement pour assurer l’accueil et la restauration scolaire ainsi que l’entretien de nos espaces de vie.

J’en terminerai ce propos pour exprimer devant tous ma gratitude envers Agnès BERNARD qui a été constamment présente, m’a souvent conseillé et m’a beaucoup supporté. Alors pour toutes ces années de travail en commun merci Agnès.

Je souhaite que 2020 soit pour vous et vos proches, une année de santé et de réussites dans vos projets; tout simplement une année de bonheur partagé.

Cordialement,
Joël PILLON