Logo 2

Association Ensemble Pour La Déviation de La Chapelle En Vexin 

ASSEMBLEE GENERALE

VENDREDI 10 MARS 2017 A 20H00

A LA SALLE DES FETES DE LA CHAPELLE EN VEXIN

L’ASSOCIATION « ENSEMBLE POUR LA DEVIATION DE LA CHAPELLE EN VEXIN » tiendra son Assemblée Générale le Vendredi 10 Mars 2017

Depuis sa création, il y a un an, l’association n’a de cesse de faire avancer le projet de la déviation, elle est désormais connue et reconnue par les autorités compétentes.

Nous devons rester plus que jamais mobilisés

Nous comptons sur votre présence !

 

  • Ordre du jour :
  • Rapports moral et financier
  • Election des membres entrants du Bureau
  • Bilan de la saison et actions à venir
  • Questions diverses

Logo 3

Compte rendu de la réunion STIF - Conseil Régional Ile de France
Association "Ensemble pour la déviation de La Chapelle-en-Vexin"
Paris rue de Chateaudun le mardi 3 mai 2016

Présents:
- Mr Laurent Probst:  Directeur Général STIF
- Mr Kamel Boutsaid:  Conseiller transport auprès de la Présidente du Conseil Régional
- Mme Stéphanie Von Euw:  Vice-Présidente du Conseil Régional Ile de France
- Mme Sarah Nerozzi-Banfi:  Cellule territoire en charge du Val d'Oise auprès de la Présidente du Conseil Régional.
- Mme Sylvie Jodart :  Présidente de l’association
- Mr Jean-Luc Clément :  Secrétaire de l’association
- Mr Daniel Valenchon :  Vice-Président de l’association

Après la présentation des personnes présentes, le Directeur Général du STIF explique le positionnement du Syndicat des Transports d'Ile de France. Le STIF se positionne sur l'impact des bouchons. Un bouchon coûte de l'argent. La Région n'a pas d'outil d'analyse du réseau, le STIF les possède, il est force de soutient pour la Région dans ses études.
Après une présentation du projet par Madame Sylvie Jodart, Madame Stéphanie Von Euw se propose de faire le relais avec le Département.

Monsieur Laurent Probst à lui même contribué à l'élaboration du programme de Madame Valérie Pécresse, il en fait la genèse. Elle souhaite investir massivement sur l'ensemble du réseau routier, sur les gros réseaux structurant d'autoroutes ainsi que sur le réseau départemental sur lequel elle souhaite enlever tous les petits bouchons qui empoisonnent la vie partout en Ile-de-France. Dans chaque département, l'équipe du Conseil Régional a recherché les points les plus importants.

Pour notre projet, le maitre d'ouvrage est le Département, la Région est le co-financeur. Quand il a été inscrit dans le programme de la Région, il n'y a pas eu d'instruction technique, il a été affiché comme un besoin à résorber. Une fois ce dernier inscrit dans le programme, l'idée est bien de le faire avancer. Pour cela, aller voir le Département pour identifier l'avancement de ses projets. Ce point n'a pas encore été fait avec Monsieur Bazin, mais le projet de déviation de La Chapelle-en-Vexin est bien dans son spectre.

Le blocage ne semble pas porter sur les aspects techniques, mais sur le financement. Le Département ne peut pas financer seul le projet, mais comme le confirme une lettre de Monsieur Arnaud Bazin "un engagement de la Région sera d'ailleurs indispensable pour nous accompagner dans le financement de cette opération". Madame Stéphanie Von Euw confirme qu'aujourd'hui, les finances du Département ne sont pas très bonnes. La priorité dans les projets à financer est le sujet à définir.

Nos interlocuteurs ont du mal à comprendre que "le projet soit écarté du budget du Val d'Oise de 2016 à 2018" (selon la Gazette du Val d'Oise en février 2016). Le budget 2016 est un budget de transition, le Conseil Régional n'a pas encore identifié tous les besoins. Monsieur Laurent Probst propose d'aller au plus vite faire le point avec le Conseil Départemental pour vraiment lancer le projet. Selon lui, et en fonction des documents que nous lui montrons, le projet a été déjà bien étudié. Madame Stéphanie Von Euw rendra compte de notre réunion à Monsieur Bazin. Elle lui demandera de réengager le dialogue.

En 2016, la Région dégagera une marge financière pour aider à résorber le plus grand bouchon d'Europe au pont de Nogent. Ensuite, l'objectif de la Région est de construire un plan pluriannuel pour d'ici 2021et lancer les autres projets.

La déviation de La Chapelle-en-Vexin est un projet présentant une très bonne rentabilité économique. Il a un coût relativement réduit avec une retombée économique importante. Il n'y a aucune ambigüité, il ne sera pas remis en cause. La Région est résolue à mettre de l'argent, mais, sous quels délais ? Le projet pourrait être lancé rapidement, il est moins consommateur de crédits que certains autres.

Pour Laurent Probst, la volonté d'avancer existe, notre projet est vraiment dans les caractéristiques de ce que veut faire Valérie Pécresse, et c'est pour cela qu'il a été inscrit dans son programme.

Les inquiétudes relatives au projet de déviation sont alors évoquées. Madame Stéphanie Von Euw précise que le Vexin est très attentif à la préservation des terres agricoles, il ne doit pas en être trop consommateur. Des oppositions pourront naitre dès le lancement du projet. La Région compte beaucoup sur le rôle de l'association, rôle primordial dans le rapprochement des opposants. Plus le temps passe, plus les règlementations sont importantes et les projets doivent être validés par l'autorité environnementale. La lettre de soutien de Madame Ségolène Royale sera précieuse dans ces circonstances.

Il nous faudra également éviter l'écueil de la mise en place de moyens temporaires de sécurité proposés avant le début des travaux jusqu'à leur terme (radar, granulation du revêtement ...). Nous devrons veiller à ce que ces moyens ne se substituent pas à la déviation. Laurent Probst nous rappelle que le problème à résoudre est celui des bouchons.

Dans l'immédiat, ce que la Région s'engage à faire, c'est de mettre ce sujet en route avec le Conseil Départemental.

Madame Stéphanie Von Euw informe immédiatement Monsieur Boedec au Conseil Départemental sur la teneur de notre réunion: la Région va se positionner, sur le principe elle financera, on ne sait pas dans quels délais ni à quel niveau, mais le principe est acté.

Une invitation est transmise à Madame Valérie Pécresse pour venir préciser ses intentions devant les élus de la Communauté de Communes et les adhérents à l'association.

Suite à cette réunion :
Le 17 mai 2016, Monsieur le Député Philippe Houillon, nous confirme, après avoir discuté avec Monsieur Laurent Probst, qu’une première marche est bien franchie.

Madame Von Euw, quand a elle nous informe que Monsieur Boedec après avoir envoyé un courrier à Monsieur Pillon Maire de La Chapelle En Vexin devrait nous recevoir dans la foulée.

Merci à toutes et à tous pour votre soutien.

                                                                                     Mme Jodart         Mr Valenchon
                                                                                       Présidente              Vice-président

                    Affiche 01 Affiche 03                  Affiche 04 Affiche 02

Logo

 

Quotidiennement, plus de 13 000 véhicules dont 3 500 poids lourds traversent notre village.
Le projet de la déviation a vu le jour en 1955 avec le gel des terrains par l’Etat
et malgré l’engagement de ce dernier à réaliser les travaux, la situation est aujourd’hui figée.
Pour notre sécurité à tous, automobilistes et riverains de la RD14, la déviation est devenue une urgence et une priorité.

Une association s’est créée pour faire accélérer et aboutir ce projet.

ENSEMBLE POUR LA DEVIATION

DE LA CHAPELLE EN VEXIN

L’idée de cette association est née de la volonté de compléter et de soutenir le combat politique mené depuis plus de trente ans par les élus locaux, jusqu’ici sans succès.
Notre village est situé dans le Parc Régional du Vexin, essayons de lui donner l’image d’un village où il fait bon vivre dans le calme et la sécurité.

Nous sommes TOUS concernés
Bien sûr, les riverains de la RD14 qui subissent quotidiennement les nuisances sonores, les dégradations sur les maisons, le défilé incessant des camions, les incivilités des automobilistes ne respectant ni les limitations ni les feux de signalisation …
Mais aussi TOUS ceux qui empruntent cette route accidentogène.
Pensons aux piétons exposés sur les trottoirs frôlés par les camions, à nos enfants prenant le bus à ras de la route, sans oublier malheureusement ceux qui y ont perdu la vie.

Signer la pétition pour la déviation de La Chapelle en Vexin

https://www.change.org/
(rechercher : la chapelle en vexin)

 

Pour ne pas revivre ceci,

AIDEZ-NOUS,

Accident

ADHEREZ !!!

Tous les volontaires sont les bienvenus pour mener à bien nos actions.
N'hésitez pas à nous soumettre vos idées, réflexions, documents, photos ect ...
Nous menons de front, les courriers envoyés au Conseil Départemental, à Mme Pécresse et autres, la préparation des banderoles et des pétitions.

Des bulletins d'adhésions sont disponibles en mairie et au siège de l'association
(1 rue de la source)

Site de l’association :  http://www.la-chapelle-en-vexin.org/
Mail : 
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Sylvie Jodart et Jean-Luc Clément
1 rue de la source
Tel : 09. 82. 59 .24 .82 / Sylvie : 06. 60 .99 .85 .15 / Jean Luc : 06.15.03.15.34


REUNION DU VENDREDI 29 JANVIER 2016

Réunion du vendredi 29 janvier 2016

La réunion a été faite à l’initiative d’habitants du village souhaitant créer une association, en accord avec la Municipalité, afin de pouvoir mener des actions plus librement et plus régulièrement en ayant un droit de regard sur la réalité de la situation.
Plusieurs intervenants ont expliquer le dossier de la déviation, démontrer qu’il est possible en se mobilisant de bousculer les institutions, et vous proposer une action commune et solidaire afin de nous faire entendre et montrer notre détermination à agir ensemble pour notre SECURITE A TOUS.
Après la manifestation du 16 octobre 2015, c’est le moment de TOUS se mobiliser en apportant notre soutien aux élus qui défendent ce projet depuis 1979.
Habitants, riverains, usagers… Près de cent personnes ont participé vendredi soir à La Chapelle-en-Vexin à la première réunion d’informations de la future association demandant la déviation de la D 14. « C’est très encourageant », s’est réjouie Sylvie Jodart, l’une des coorganisatrices de la soirée et fondatrice de l’association.

« C’est maintenant à nous d’agir, a lancé au public cette dynamique Chapelloise. Plus nous serons nombreux, plus nous aurons de poids ».

L’idée de cette association est née de la volonté de compléter et de soutenir le combat politique mené depuis plus de trente ans par les élus locaux, jusqu’ici sans succès. Chaque jour, plus de 13 000 véhicules, dont 3 500 poids lourds, continuent de faire trembler les maisons de cette bourgade de 330 habitants traversée par la D 14. « C’est le plus vieux projet de déviation du département, il est censé être prioritaire depuis 1979, a rappelé Joël Pillon, maire du village et fervent défenseur de la cause. J’accueille avec plaisir cette initiative d’association ».

Ses statuts sont déjà prêts et doivent être déposés ce lundi en préfecture. Reste à connaître le nombre d’adhérents prêts à mener régulièrement de nouvelles actions. « Être actif, cela peut être distribuer des tracts dans les boîtes aux lettres, faire signer des pétitions mais aussi participer à un nouveau blocage de la D 14 », a précisé Sylvie Jodart. La dernière manifestation de ce type, en octobre dernier, avait réuni une centaine d’habitants et d’élus. Et l’initiative semble être plus qu’appréciée. « Bien sûr que je vais adhérer. Il faut agir ! », affirme Cédric, 30 ans, nouvel habitant du village. « Notre papa s’est battu pendant 30 ans pour la déviation. Nous allons adhérer et remonter les manches », annoncent Yvette et Jeannine, deux sœurs de 49 et 58 ans. « Mon mur de maison est régulièrement abîmé par les camions, ce n’est plus possible », grogne Enrique, bulletin à la main.

Au total, samedi matin, « Ensemble pour la déviation de La Chapelle-en-Vexin » comptait déjà une cinquantaine d’adhérents.